Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte
Actualités

« Monde arabe : quel printemps pour les femmes ? », dernière publication de la FIDH

7 mars 2012

A l’occasion de la journée internationale des femmes et un an après les mouvements contestataires dans les pays arabes, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) diffuse une publication intitulée « Monde arabe : quel printemps pour les femmes ? ».

Cette étude portant sur 8 pays revient sur la participation des femmes lors de ces révolutions et soulèvements et en profite pour donner la parole à certaines d’entre elles.
Elle met en lumière dans un même temps l’accès des femmes aux responsabilités politiques avant et après ces événements ainsi que le cadre légal existant, encore souvent discriminatoire.

Printemps arabes et participation des femmes à la transition politique en quelques chiffres

Tunisie :

Sous Ben Ali, Chambre des députés : 59 femmes sur 214 sièges, soit 27,6% de femmes (2009)
Après Ben Ali, Assemblée constituante : 59 femmes sur 217 sièges, soit 27,2% de femmes (2011)

Egypte :
Sous Moubarak, Chambre basse : 62 femmes élues et 1 femme nommée par le Président sur 518 sièges, soit 12,2% de femmes (2010)
Après Moubarak, Chambre basse : 9 femmes élues et 2 femmes nommées par le SCAF, soit 2,1% (2011).

Retrouvez le rapport sur le site de la FIDH

Cette publication se conclue par « 20 mesures pour l’égalité » autour de cinq thèmes :

- La participation des femmes à la vie politique et publique : par exemple, « adopter des lois et politiques instaurant la parité hommes femmes ou au minimum des quotas d’au moins 30% de femmes au sein des instances politiques et des assemblées élues »

- Sur les réformes constitutionnelles et législatives, comme « Inscrire dans la constitution, le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes et l’interdiction de toute forme de discrimination à l’égard des femmes ».

- Sur les violences à l’égard des femmes : « Adopter des dispositions législatives sanctionnant toutes les formes de violences à l’égard des femmes et notamment les violences domestiques, les violences sexuelles et le harcèlement sexuel ».

- Sur l’éducation, l’emploi et la santé : notamment, « Etablir des politiques pour assurer l’accès des filles et des femmes à l’éducation et lutter contre l’illettrisme » 

- Sur la mise en œuvre des instruments internationaux de protection des droits humains universels : « Lever les réserves à la CEDAW ».

Consultez l’ensemble des « 20 mesures pour l’égalité »

Pour la FIDH : « L’histoire récente montre que la présence massive des femmes dans l’espace public pendant les révolutions ne leur garantit en aucun cas un rôle dans la vie politique. Nous savons que ces moments d’effervescence peuvent même conduire à un véritable recul de leurs droits »

Retrouvez les communiqués de presse de l’OPFH du 19 avril 2011 « Parité en Tunisie : Après la révolution, les femmes actrices de la démocratie » et du 23 juin 2011 « Parité au Maroc : un pas vers une reconnaissance constitutionnelle »

Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes organise le 7 mars 2012 à l’Institut du Monde Arabe de 9h à 18h une conférence-débat "Printemps arabes : Printemps des femmes"

Le Ministère des solidarités et de la cohésion sociale organise un colloque sur : « Printemps arabe : l’image des femmes dans les médias », Jeudi 8 mars 2012, de 9h15 à 12h30, Assemblée nationale - Salle Victor Hugo, Immeuble Jacques Chaban-Delmas - 101 rue de l’université 75007 Paris