Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte
Actualités

Edito #3 de Danielle Bousquet, Présidente du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes

4 juillet 2013

L’égalité n’attend pas. Car les faits sont têtus et attestent au quotidien de la persistance coriace des inégalités et discriminations en défaveur des femmes. En matière de violences par exemple, l’enquête annuelle de la Délégation aux victimes du Ministère de l’Intérieur révèle que les morts violentes de femmes dans le couple représentent près d’un cinquième des homicides et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner en France. Un cinquième.

Que se cache-t-il derrière le vocable désormais bien connu mais encore peu compris de « violences faites aux femmes » ou « violences de genre » ? Il s’agit de violences faites aux femmes parce qu’elles sont des femmes, et qui découlent d’un système qui produit et reproduit, dans tous les domaines, des inégalités en défaveur des femmes.

Et c’est parce que les inégalités sont présentes partout et se nourrissent les unes les autres, qu’il était urgent de les attaquer sur tous les fronts. Pour la 1ère fois en France, un projet de loi globale esquisse une analyse commune des inégalités et un cadre d’action mobilisateur pour l’avenir. 

C’est une étape qui doit faire date. Cela nécessitera davantage de cohérence et de précision dans la définition des termes de la loi, et d’ambition dans les mesures proposées. Le Haut Conseil salue le chemin parcouru et mesure celui qui reste à parcourir. Il mettra toute son expertise et son exigence au service de l’égalité.