Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte
Actualités

Le HCEfh mènera l’évaluation de la Stratégie Genre et Développement 2013-2017 de la France

5 février 2014

Le HCEfh a participé à la journée de réflexion « Genre et Développement » le 21 janvier 2014, organisée à l’OCDE à l’initiative du ministère des Affaires étrangères. A cette occasion, la nouvelle « Stratégie genre et développement 2013-2017 » a été présentée.

 Les informations détaillées de cette rencontre sont disponibles sur France Diplomatie.

 Les enjeux en quelques chiffres :

  • La majorité des pauvres dans le monde sont des femmes.
  • Les femmes sont discriminées dans l’accès aux ressources économiques et subissent de plein fouet les effets du changement climatique.
  • Elles occupent également la majorité des emplois précaires et informels sans protection sociale.
  • Bien que les filles aient de plus en plus accès à l’éducation, en Afrique subsaharienne, 43 % d’entre elles sont scolarisées moins de quatre ans.
  • Chaque jour, 800 femmes meurent de causes évitables liées aux complications dues à la grossesse et à l’accouchement. Enfin, une femme sur sept est victime de violences, 60 millions de filles sont mariées avant l’âge de 18 ans et 100 millions sont victimes de mutilations sexuelles.

Lors de cette rencontre, Danielle Bousquet, présidente du HCEfh, a insisté sur la nécessaire vigueur et sincérité avec lesquelles cette question doit être traitée, afin d’éviter le fatalisme d’un développement à deux vitesses qui se réaliserait dans l’injustice et les inégalités. La politique d’aide au développement française est à la fois révélatrice du retard accumulé au regard de ses partenaires européens et internationaux mais aussi révélatrice d’une volonté actuelle de se rattraper et d’aller de l’avant. Cette politique d’aide au développement a également un rôle crucial puisqu’elle servira de laboratoire scruté par les autres politiques publiques.

C’est également ce que portait la contribution du HCEfh relative à l’élaboration d’une nouvelle stratégie publiée le 5 juin 2013, travaillée dans le cadre de la commission « Enjeux européens et internationaux » du HCEfh, présidée par Maxime Forest. (Lire ici l’avis ici). Cette contribution mettait par ailleurs l’accent sur la nécessité de « Développer et utiliser des indicateurs permettant l’évaluation des actions menées et de la part consacrée au genre dans l’aide publique au développement ».

Ce travail faisait suite à l’évaluation de la 1ère stratégie française genre et développement 2007-2012, réalisée conjointement par l’Observatoire de la Parité entre les Femmes et les Hommes, remplacé depuis par le HCEfh et la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme. Cette première évaluation avait été remise à M. Canfin, ministre délégué chargé du développement et à Mme Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, le 10 janvier 2013.

Suite à ces travaux, M. Canfin nous a indiqué sa volonté politique forte de « doter la stratégie actualisée d’une liste d’actions et d’outils à mettre en place afin de rendre plus opérationnelle la stratégie française », et de confier au HCEfh le pilotage d’un mécanisme d’évaluation annuelle.

La commission « Enjeux européens et internationaux » du HCEfh établira donc une grille d’évaluation en 2014 afin de rendre un premier rapport d’étape en juin 2015.