Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte

2009 à 2012

Mme Michèle ANDRE

  • Sénatrice (PS) du Puy de Dôme
  • Présidente de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes du Sénat de 2008 à 2011.
  • Membre du 24 juillet 2009 au 13 décembre 2011

Parcours

  • - Sénatrice PS du Puy-de-Dôme (depuis 2001)
  • - Présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes du Sénat (de 2008 à 2011)
  • - Membre de la commission des finances – Vice-présidente du Sénat (2004-2008)
  • - Conseillère générale du Puy-de-Dôme (canton de Clermont-Ferrand-Nord-Ouest)
  • - Vice-Présidente du Conseil général du Puy-de-Dôme (2001-2004)
  • - Membre de la commission des lois constitutionnelles, de la législation, du suffrage -universel, du règlement et d’administration générale (2001-2008)
  • - Conseillère régionale d’Auvergne (1992-1998)
  • - Secrétaire d’Etat en charge des droits des femmes et de l’égalité des chances entre les hommes et les femmes dans le Gouvernement Rocard A(2) (1988-1991)
  • - Adjointe au maire de Clermont-Ferrand (1983-2001)
  • - Déléguée régionale aux droits des femmes en Auvergne (1981-1983).

Actualités

Proposition de loi dont elle est auteure :

  • - Proposition de loi n° 291 relative aux règles de cumul et d’incompatibilité des mandats sociaux dans les sociétés anonymes et à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance
  • - Proposition de loi n° 233 tendant à autoriser et encadrer la gestation pour autrui

Proposition de loi dont elle est signataire :

  • - Proposition de loi n° 118 de M. Roland Courteau relative aux violences au sein des couples et aux incidences de celles-ci sur les enfants
  • - Proposition de loi n° 492 de Mme Claire-Lise Campion relative à la modernisation du congé maternité en faveur de la protection de la santé des femmes et de l’égalité salariale et sur les conditions d’exercice de la parentalité