Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte

Télécharger 

Dans la même rubrique 

Toutes les actualités

Actualités des autres thématiques 

Actualités

Amendement IVG : une victoire symbolique importante aux conséquences concrètes

22 janvier 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE du 22 janvier 2014

 Amendement IVG :
une victoire symbolique importante aux conséquences concrètes

Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes salue l’adoption par l’Assemblée nationale de l’amendement supprimant la mention de « situation de détresse » de l’article du code de la santé publique précisant les conditions d’accès à un avortement, dans le cadre du passage en 1ère lecture du Projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Ce vote constitue une belle victoire pour le HCEfh, qui portait cette recommandation dans son rapport relatif à l’IVG, remis à la ministre des droits des femmes le 7 novembre dernier, et dont les parlementaires ont su se saisir. Au-delà des enjeux d’information et de droit, le HCEfh insiste sur ses recommandations formulées en termes d’offre de soins et de gouvernance, pour garantir un accès à l’avortement effectif, de qualité et égal sur l’ensemble du territoire.

Cet amendement représente surtout une avancée significative pour les femmes. En faisant passer le droit à l’IVG d’une concession faite aux femmes à un droit à part entière, la loi affirme sans ambiguïté la légitimité seule des femmes à décider de recourir à une IVG.

Cette avancée symbolique n’est pas dépourvue de conséquences concrètes. Ainsi, cette mention ne figurera plus dans les centaines de milliers de brochures d’information et « dossiers guides » distribués chaque année par les autorités publiques. N’ayant plus à se justifier, les femmes pourront avorter sans culpabilité.

Enfin, ce vote adresse un signal fort à nos voisins européens, notamment espagnols, et aux progressistes dans le monde : le droit à l’IVG est un droit plein et entier qu’il convient de défendre et de faire progresser. En matière de droits des femmes, il faut sans cesse avancer pour ne pas reculer car le statut quo n’existe pas.

 

Retrouvez le rapport dans son intégralité est disponible au lien suivant : bit.ly/1enPGe7.

 

 

Contact  : Claire Guiraud - Responsable de la communication et des relations presse

06 09 14 43 06 - 01 42 75 86 94 - claire.guiraud@pm.gouv.fr

Le HCEfh a été créé par décret du Président de la République en janvier 2013. Cette instance consultative indépendante placée auprès du Premier ministre est composée de 73 membres. Le HCEfh a pour mission la concertation, l’évaluation des politiques publiques, l’animation du débat public et la formulation de recommandations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.