Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte
Fiches de synthèse

L’image des femmes dans les médias

11 janvier 2011

Situation actuelle

 « Si l’on s’en tient aux chiffres seuls, ils traduisent une permanence : tous médias confondus, toujours 20% d’expertes pour 80% d’experts ». 
Source  : Rapport Les expertes : bilan d’une année d’autorégulation, présenté par la commission sur l’image des femmes dans les médias, décembre 2011 à l’occasion d’un colloque organisé à l’Assemblée nationale.

« Les représentations symboliques stéréotypées, qui s’inscrivent dans nos têtes par le biais des médias, constituent bien, après le droit, la morale et la politique, la dernière frontière de l’inégalité ».
Source  : Rapport sur l’image des femmes dans les médias, présenté par la Commission de réflexion sur l’image des femmes dans les médias, Présidente : Michèle Reiser et Rapporteure : Brigitte Grésy, Septembre 2008.

Présence croissante des femmes dans les organisations des médias en 2008 : les femmes représentent plus de 43% des journalistes, contre 37,5% en 1996.

Taux de présence et d’expression des femmes dans les contenus médiatiques

Médias

2008 
 Taux de présence et d’expression

2011
Taux de présence des expertes

Radio  

Le temps de parole des experts hommes est de 25 minutes contre 1 minute 35 pour les expertes femmes.

23%

Presse  

Les hommes font 3 fois plus souvent l’objet de photos que les femmes (articles et publicités confondus : 53% pour les hommes, 17% pour les femmes). La majorité des hommes représentés sont des politiciens ou des personnalités du monde des arts et des médias.

15%

Télévision 

63% des prises de parole sont le fait des hommes contre 37% pour les femmes.

18%

Taux d’identification des femmes dans les contenus médiatiques

Les femmes sont 5 fois plus que les hommes citées sans leur nom ou uniquement désignées par leur prénom, y compris lorsqu’il s’agit de femmes politiques.
Par exemple : A la télévision, 20 hommes et 8 femmes sont identifiés par leur nom de famille ou leur non complet.
Dans le Nouvel Observateur, 27 % des hommes ont été cités pour 4 % des femmes et 55 % des hommes ont été mentionnés pour 14% des femmes.
15 femmes pour 39 hommes apparaissent dans l’exercice de leur profession, à la télévision.
Les femmes sont moins sollicitées en tant qu’expertes que les hommes. D’après l’étude réalisée par Media Watch (2009), à l’échelon international, leur présence chute de 44% à 20% lorsqu’elles sont invitées à s’exprimer en tant que porte-parole ou experte. 
Source : Projet mondial de monitorage des médias : L’étude de 2009 repose sur un échantillon de radios et télévisions dans 108 pays et sur l’Internet dans 16 pays, réalisée tous les cinq ans depuis 1995.

Les femmes sont représentées 3 fois plus souvent que les hommes dans leurs relations familiales.
Elles interviennent le plus souvent en tant que témoins ou victimes.

Pour plus d’informations :

Commission sur l’image des femmes dans les médias

Mai 2011 : Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale, a installé le jeudi 26 mai 2011 la commission sur l’image des femmes dans les médias.

Selon un arrêté du 24 mai 2011, la commission a pour mission de :
- proposer une méthodologie et des indicateurs de suivi de l’image des femmes dans les médias
- veiller à l’observation et au suivi de la représentation des femmes dans les médias et,
- engager une démarche d’autorégulation avec leurs responsables.

Une démarche d’autorégulation des responsables des médias

13 octobre 2010 : Signature d’un acte d’engagement tripartite rassemblant la Commission sur l’image des femmes dans les médias, les responsables des médias et Nadine Morano, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille et de la Solidarité.

• Cet acte constitue une démarche inédite d’autorégulation dans les médias visant à lutter contre la sous-représentation des femmes en tant qu’expertes et contre les stéréotypes qui enferment les femmes dans des rôles mineurs et très sexualisés.

• Les médias s’engagent à favoriser l’intervention de femmes expertes dans leurs émissions ou articles. Ils devront participer à la constitution d’un réseau d’expertes dans lequel iront piocher les journalistes à la recherche d’une spécialiste.

• La commission sur l’image des femmes dans les médias publiera chaque année un bilan des avancées observées. Elle devient officiellement une instance de veille chargée d’examiner les efforts et les progrès réalisés par les médias en termes de représentation des femmes.

• Liste des médias signataires de l’acte d’engagement (ci-contre).

Juillet 2009 : La commission est pérennisée à la demande du Premier Ministre. Ce dernier lui confie la mission de travailler sur une démarche d’autorégulation des responsables des médias afin de lutter contre les stéréotypes de genre dans les contenus médiatiques.

Septembre 2008  : Le rapport sur l’image des femmes dans les médias est remis à Valérie Létard par Michèle Reiser et Brigitte Grésy, respectivement présidente et rapporteure de la Commission.

Février 2008  : Valérie Létard, Secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité, crée une commission spécifique pour travailler sur le décalage entre l’image des femmes véhiculée par les médias et leur véritable place dans la société. La commission rassemble des professionnels de la publicité, de la presse, de l’audiovisuel, de l’Internet, des experts issus du monde de l’Education nationale, du droit, du monde du spectacle et du milieu associatif.
Composition de la Commission de réflexion sur l’image des femmes dans les médias en 2008

Cadre juridique

En France

1989 : Création du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA)

Conseil Supérieur de l’Audiovisuel

• Le CSA, créé par la loi du 17 janvier 1989, est l’autorité de régulation de l’audiovisuel (télévision et radio seulement) en France.

• C’est une autorité administrative indépendante qui peut intervenir par auto-saisine ou à la suite d’une plainte formulée par des téléspectateurs ou des associations.

• Cette instance est vigilante quant aux atteintes à l’image des femmes dans les médias. 

• Néanmoins, les actions en faveur de l’égalité des sexes restent rares et peu visibilisées (une douzaine d’interventions seulement entre 2000 et 2007, sous forme de courrier ou de mise en demeure mais n’ayant conduit à aucune sanction).

• A l’inverse, les actions prises en faveur de la diversité ont fortement augmenté ces dix dernières années et ont conduit à la création d’un groupe de travail et d’un observatoire de la diversité dans les médias audiovisuels en 2007.

2004 : La loi du 30 décembre 2004 modifie la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Elle introduit des dispositions réprimant les propos sexistes tenus par voix de presse, de publicité, de communication au public, par voie électronique ou par tout autre moyen de publication.

En Europe

2008 : Le Parlement européen adopte la résolution du 3 septembre 2008 sur l’impact du marketing et de la publicité sur l’égalité des genres, qui invite les Etats membres de l’Union Européenne à une vigilance renforcée sur les stéréotypes présents dans les messages publicitaires.

2010 : La Directive sur les services de médias audiovisuels du 10 mars 2010 modifie et renforce la directive adoptée par le Parlement européen et le Conseil des ministres de l’UE en 2007. Elle garantit que les règles relatives à la protection des mineurs et à la lutte contre l’incitation à la haine fondée sur la race, le sexe, la religion ou la nationalité s’appliquent à tous les services audiovisuels.

A l’international

1979 : L’Assemblée générale des Nations Unies adopte la Convention sur l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), dont l’article 5 concerne notamment la lutte contre les représentations stéréotypées des femmes et des hommes.

Article 5 a)

« Modifier les schémas et modèles de comportement socioculturel de l’homme et de la femme en vue de parvenir à l’élimination des préjugés et des pratiques coutumières, ou de tout autre type, qui sont fondés sur l’idée de l’infériorité ou de la supériorité de l’un ou l’autre sexe ou d’un rôle stéréotypé des hommes et des femmes »

1995 : Le Programme d’Action de Pékin est adopté lors de la Quatrième conférence mondiale des femmes de Pékin. Il identifie 12 domaines critiques (Chapitre III - §41 à 285), dont « la diffusion d’images stéréotypées et l’accès inégal des femmes dans les médias ».

J. Les femmes et les médias – Objectifs stratégiques

« J. 1. Permettre aux femmes de mieux s’exprimer et de mieux participer à la prise des décisions dans le cadre et par l’intermédiaire des médias et des nouvelles techniques de communication.

J. 2. Promouvoir une image équilibrée et non stéréotypée des femmes dans les médias. »

Pour plus d’informations

 

Autre rapport officiel

• Rapport de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre hommes et femmes du Sénat sur « Femmes et hommes dans les médias », présenté par Gisèle Gautier en 2006.

Etude

• Etude de l’Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (ORSE) sur « Les pères dans la publicité, une analyse des stéréotypes à l’œuvre », cordonnée par l’ORSE en partenariat avec l’agence BETC Euro RSCG et Eric Macé, sociologue spécialiste des média cultures et du genre, juin 2010.

Guides

 •  Guide des expertes. Plus de 100 femmes spécialistes pour enrichir le débat, (EpOKe), avec le soutien de ELLE, la Fondation L’Oréal, Advens et Piaton & Associés, mars 2012.  

• Un manuel pour combattre les stéréotypes de genre dans les médias : 
Femmes et journalistes d’abord ! - Réaliser la démocratie dans les faits, faire du journalisme de qualité, en finir avec les stéréotypes de genre. Professionnels des médias, la balle est dans votre camp !, comité directeur pour l’égalité entre les femmes et les hommes du Conseil de l’Europe, décembre 2011. , comité directeur pour l’égalité entre les , déc

Ouvrages

• Sylvie Debras, Lectrices au quotidien - Des femmes, des hommes et des journaux, L’Harmattan, 2003.

• Article de Catherine Lamour, « Les femmes et les médias », 2005.

Liens utiles

Web TV

Télédebout – « Le féminisme en image pour tous les âges », est une webtélé créée en septembre 2010, qui se présente comme un projet féministe audiovisuel de production, de diffusion et de formation.

Sites d’actualité

EGALITE – « Les femmes et les hommes font l’info » qui propose un traitement mixte de l’actualité générale.

LES NOUVELLES news – « L’autre genre d’info. Autant de femmes que d’hommes dans le contenu de l’information générale » qui propose une approche genrée de l’actualité générale.

TERRIENNES – « Portail de TV5MONDE dédié à la condition des femmes dans le monde » qui propose de traiter de l’actualité, de témoignages et d’informations précises pour les femmes et les hommes. Consultez notamment la rubrique interactive dédiée à "l’histoire de la condition féminine en 68 conquêtes" ou "les textes fondateurs du féminisme".

Association

• Site de l’Association des Femmes Journalistes (AFJ), qui s’engage à défendre et à promouvoir l’image et la place des femmes dans les médias.

Institut de recherche

• Site du Geena Davis Institute on Gender in the media, qui réalise des études sur la place et les représentations des femmes à la télévision et au cinéma, aux Etats-Unis.