Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte

Campagne « Proches » : une nouvelle campagne contre le viol

La campagne « Proches »

Le 27 janvier 2015, le Collectif féministe contre le viol (CFCV) a lancé une nouvelle campagne contre le viol. Intitulée « Proches », cette vidéo de 30 secondes évoque la difficulté que subissent les victimes de viol à dénoncer leur agresseur, en particulier lorsque ce dernier est un proche.

La vidéo, réalisée bénévolement par l’agence New BBDO, montre une fête entre amis où l’on suit le trajet du personnage principal, un homme que tout le monde apprécie, avant d’apprendre que ce dernier a commis un viol sur l’une des femmes présentes. La vidéo se termine sur le message suivant : « Parce que, dans 8 cas sur 10, l’auteur du viol fait partie de l’entourage de la victime, en parler peut être difficile. Pour un soutien anonyme et une écoute solidaire, appelez Viols-Femmes-Informations 0800 05 95 95. Nous pouvons vous aider. »

Comme l’explique Gilles LAZIMI, médecin, coordinateur de la campagne et membre du HCEfh, dans le dossier de presse « Le viol est un crime que subissent en France 86 000 femmes adultes chaque année, près de 80% des auteurs sont des proches. La souffrance des victimes est majorée par la honte, la culpabilité, l’absence d’écoute et de compréhension auxquelles elles se heurtent, d’autant plus que le violeur est une personne de leur entourage dans 4 cas sur 5 ».

Les objectifs de la campagne

  • Faire connaître Viols-Femmes-Informations 0 800 05 95 95 afin que toute victime de viol puisse trouver à ce numéro l’écoute, le soutien, l’accompagnement dont elle a besoin ;
  • Faire connaître les conséquences du viol, d’autant plus aggravées si la victime ne trouve personne à qui se confier et que son statut de victime n’est pas reconnu ;
  • Faire changer la honte de camp en faisant porter la responsabilité du viol sur celui qui l’a perpétré, sur lui seul car la victime n’y est pour rien ;
  • Inciter chacune et chacun à être à l’écoute des victimes afin de mettre en œuvre tous les moyens d’assurer leur protection, notamment par le recours à la loi ;
  • Sensibiliser sur les conséquences physiques et psychiques des viols.

L’association

Le Collectif Féministe Contre le Viol s’est constitué en 1985 dans la région parisienne pour réagir contre les viols commis dans les lieux publics devant des témoins passifs. Le 8 mars 1986, grâce à l’appui financier du Ministère des Droits des Femmes, le CFCV a ouvert une permanence téléphonique :

« VIOLS–FEMMES–INFORMATIONS »
Numéro gratuit en France, DOM compris, depuis un poste fixe
0 800 05 95 95
du lundi au vendredi, de 10 h à 19 h (heure de Paris)

Cette permanence téléphonique propose aux personnes qui ont subi des violences sexuelles une écoute, un soutien, une solidarité ainsi que des informations nécessaires aux différentes démarches qu’elles peuvent entreprendre, tout en respectant leur anonymat si elles le désirent.

Retrouvez la vidéo de la campagne « Proches » ici.

Téléchargez le dossier de presse de la campagne.