Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte
Actualités

Installation du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes pour son troisième mandat

10 septembre 2019

Ce mardi 10 septembre, Marlène Schiappa, Secrétaire d’état chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a installé le Haut Conseil à l’Egalité pour son troisième mandat 2019-2021, sous la présidence de Brigitte Grésy.


Les nouvelles et nouveaux membres du Haut Conseil à l’Égalité, à parité de femmes et d’hommes, sont des personnalités spécialistes et expertes des droits des femmes, des représentant.e.s des associations féministes, des élu.e.s du Parlement et des associations d’élu.e.s, ainsi que des représentant.e.s d’institutions et de l’Etat.


Le troisième mandat 2019-2021 du Haut Conseil à l’Egalité permettra de poursuivre et d’amplifier la dynamique de travail engagée par Danielle Bousquet, lors des deux précédents mandats.


Composé d’un nouveau collectif engagé, enthousiaste et pleinement mobilisé sur les sujets de l’égalité entre les femmes et les hommes, le HCE sera au rendez-vous de l’actualité des droits des femmes.


Tout d’abord, le HCE prendra toute sa part dans le Grenelle des violences conjugales et construira, dans une démarche collective, un ensemble d’indicateurs pour mesurer, et interroger l’efficacité des dispositifs mis en place pour les femmes victimes de violences, depuis la libération du récit et l’accès aux droits, la mise en sécurité, l’accompagnement pendant le parcours judiciaire, jusqu’à la sortie effective et durable de l’emprise.


Même engagement déterminé du HCE pour défendre les droits sexuels et reproductifs des femmes, menacés en France et dans le monde, pour faire décroitre toutes les manifestations du sexisme dans la société, que ce soit dans les medias, l’éducation, le sport ou la vie politique, enfin pour travailler à la mise en place d’une parité non seulement de représentations mais aussi de partage effectif du pouvoir.


Le Haut Conseil accompagnera la mise en place d’une « diplomatie féministe » et sera entièrement mobilisé à l’occasion des 25 ans de la conférence mondiale sur les femmes de Pékin (Pékin + 25). Il évaluera également la Stratégie internationale de la France en matière d’égalité femmes-hommes (2018-2022).


Enfin, le HCE émettra des avis sur les lois susceptibles de renforcer les droits des femmes : loi de bioéthique et soutien à la PMA pour toutes les femmes, loi sur l’audiovisuel public et proposition pour améliorer l’image des femmes dans les médias, loi sut le statut de l’élue, loi sur l’émancipation économique des femmes et le partage du pouvoir au plus haut niveau des entreprises.


Brigitte Grésy : « Les personnes présentes aujourd’hui ont la chance de pouvoir faire entendre la voix de toutes les femmes qui clament silencieusement le droit d’être des égales dans leurs vies et dans leurs chairs. Ce mandat est impérieux ; il nous commande d’obtenir des victoires et d’en demander les moyens. »


Retrouvez le discours de Brigitte GRESY, présidente du HCE