Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte
Actualités

Quels dirigeants et quelles dirigeantes pour demain ? 5ème étude de Grandes Ecoles au Féminin

22 février 2012

 Après avoir fait ressortir de leurs quatre études précédentes que le développement de la mixité femmes-hommes dans le management était important, voire indispensable, Grandes Écoles au Féminin (GEF) a décidé de s’interroger sur les dirigeant-e-s de demain.

Cette cinquième étude fait ressortir que les 4200 diplômé-e-s des grandes écoles qui ont répondu à la consultation estiment qu’il faut appartenir à un réseau et avoir des relations pour devenir un-e patron-e. Il s’agit, dans les faits, rarement d’une patronne puisque le profil du dirigeant est encore largement masculin. 

Pour le GEF, "cette reproduction est un frein majeur à l’accession des femmes aux postes de pouvoir".

Questionné-e-s sur le profil attendu des dirigeant-e-s de demain, les diplômé-e-s souhaitent qu’ils/elles mobilisent des qualités multiples et nouvelles, comme savoir motiver ses collaborateur-trice-s ou adopter un comportement exemplaire, une conduite éthique.

Pour Clarisse Reille, Présidente de GEF et membre de l’Observatoire, "Cette étude montre la volonté de changement des diplômés des grandes écoles. Le
monde, la société se transforment en profondeur : le leadership doit évoluer pour prendre en compte la vision long terme au-delà de l’urgence, ainsi que les aspirations complexes des femmes et des hommes. (...) L’endogamie des dirigeants apparaît comme un obstacle majeur à toute évolution."

Les diplômé-e-s adressent un message sans équivoque aux entreprises : "84% d’entre eux estiment que la nomination de davantage de femmes aux postes de top management ferait évoluer positivement les qualités et le profil des dirigeants des entreprises et des organisations, d’autant que les femmes se montrent plus dynamiques et prêtes à s’engager que leurs homologues masculins".

Retrouvez le communiqué de presse et les précédentes études réalisées par Grandes Écoles au Féminin