Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte

Repères statistiques

  • Education 

    Education : orientation scolaire sexuée
    En 2015, à l’issue de la seconde générale et technologique : 
    • • 14,8% des filles s’orientent vers une première Littéraire contre 4,2% des garçons ;
    • • 29,9% des filles s’orientent vers une première scientifique contre 38,4% des garçons ;
    • • 23,4% des filles s’orientent vers une première économique et sociale contre 17,3% des garçons. 
    Source : Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur - Ministère de l’Education nationale, 2018
     
    • • En 2015, tous baccalauréats confondus, 90% des filles qui se sont présentées ont obtenu leur baccalauréat contre 86% de garçons. Les filles ont de meilleurs résultats quel que soit le bac présenté et sont plus nombreuses à obtenir des mentions "bien" ou "très bien" : 39% des filles admises au baccalauréat scientifique (S) en 2012 l’ont obtenu avec une mention « bien » ou « très bien » contre 33% des garçons admis.
    • • En 2014 74% des titulaires d’une licence générale en « Lettre-langues-sciences humaines » sont des femmes, elles représentent 59% des docteur.e.s dans cette discipline. Tandis qu’en sciences elles représentent 42% des titulaires d’une licence générale et 40% des docteur.e.s. 
    • • En 2015, les filles représentent 85% des inscrit.e.s en écoles paramédicales et sociales, 42% en classes préparatoires aux grandes écoles dont 29% dans les classes préparatoires scientifiques. 
    • • En 2015, les filles représentent 70% des inscrit.e.s à l’université en langues, lettres et sciences humaines, 85% des formations paramédicales et sociales et 27% des formations d’ingénieur.e.s. 
    • • En 2015, la part des filles dans l’ensemble de l’enseignement supérieur est de 55%, elles représentent 70% des effectifs dans les Universités en Langues, Lettres sciences humaines et 25% en sciences fondamentales et application. 
    Source : MESR-DGESIP-DGRI SIES in Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur - Ministère de l’Education nationale, 2017
    Education pour toutes et tous
     
    • • Dans l’Union Européenne en 2016, 44% des européennes et 34% des européens âgés de 30 à 34 ans sont diplômé.e.s de l’enseignement supérieur. La part des femmes ayant un niveau de scolarité supérieur varie de 27% en Roumanie à 69% en Lituanie. 
     
    Source : Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur - Ministère de l’Education nationale, 2018
     
    •  • En 2014, 32 millions de filles en âge de fréquenter l’école primaire ne sont pas scolarisées. Les filles représentent à l’échelle mondiale 53% des effectifs non scolarisés. 
    •  • En 2011, 34 millions d’adolescentes ne sont pas scolarisées et n’ont donc pas la possibilité d’acquérir des compétences vitales qui leur permettraient de travailler.
    • • Une fille sur dix, contre un garçon sur douze, n’était pas inscrite à l’école primaire dans le monde en 2014.
    • • Au Nigéria, à peine 3 % des jeunes filles rurales pauvres ont achevé le premier cycle du secondaire en 2013, contre 17 % des jeunes hommes de cette même catégorie.
    Source : UNESCO - L’éducation des filles – les faits - Fiche d’information Octobre 2013
    Source : UNESCO-Résumé sur l’égalité des genres 2016

     

    • • En 2010, dans les pays à faible revenu, la durée de la scolarisation des jeunes hommes urbains les plus riches est de de 9,5 années en moyenne. La durée de scolarisation des jeunes femmes les plus pauvres issues des zones rurales est de moins de 3 ans.
    • • En 2015, 63 % des adultes analphabètes sont des femmes, et cette proportion n’a presque pas évolué depuis 2000.
    • • Les deux tiers des 774 millions d’analphabètes à travers le monde sont des femmes. Ce taux ne baisse pas depuis 1990.
    Source : UNESCO-Résumé sur l’égalité des genres 2016
    UNESCO - Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous - 2012

     


     

    Education et pratiques pédagogiques
    •  • A l’école primaire, les enseignant.e.s ont 44% d’interactions avec les filles contre 56% avec les garçons.
    Source : Nicole MOSCONI - « Effets et limites de la mixité scolaire » - La découverte | travail, genre et sociétés 2004/1 - n° 11 pages 165 à 174
    •  • Entre 75,7% et 84,2% des élèves ayant reçus une punition au collège sont des garçons.
    Source : Sylvie AYRAL – La fabrique des garçons. Sanctions et genre au collège – PUF – Paris - 2011
    • • Dans les programmes comme dans les manuels scolaires, l’importance des femmes est minorée et elles restent cantonnées à des rôles traditionnels : dans les manuels de lecture de CP, les femmes représentent 40 % des personnages et 70 % de ceux qui font la cuisine et le ménage, mais seulement 3 % des personnages occupant un métier scientifique. 
    Source : Centre Hubertine Auclert, Manuels de lecture du CP : et si on apprenait l’égalité ?, 2015

     


     

    Travail, Emploi, Pauvreté

    Pauvreté
    En 2017, le taux de pauvreté* des femmes est légèrement supérieur à celui des hommes : 8,1% contre 7,9%. Deux publics sont particulièrement exposés :
    • • Les 18 - 29 ans : 13% des femmes de 18 à 29 ans vivent sous le seuil de pauvreté contre 12% des hommes du même âge.
    • • Les moins de 18 ans : 11% des femmes de plus de 75 ans vivent sous le seuil de pauvreté ainsi que 11% des hommes du même âge. 
    *Le taux de pauvreté représente le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, fixé soit à 50% soit à 60% du revenu médian pour une population. En France, le seuil de pauvreté est fixé à 1026 euros en 2017.
    Sources : Observatoire des inégalités, 2017 
    • • En 2013, une famille monoparentale sur 3 est sous le seuil de pauvreté et parmi celles-ci, les mères inactives sont encore plus souvent concernées : 68% d’entre elles sont pauvres. 
    • • En 2015, les femmes représentant 85% des chef.fe.s de familles monoparentales et cette configuration familiale a un impact sur leur insertion sur le marché du travail. 82 % des mères isolées sont actives et, parmi elles, 17 % sont au chômage dont 47 % de longue durée.
    • • Ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Chiffres clés édition 2016
    •  • En 2014, les femmes représentent 57% des allocataires du RSA. Dans le même temps, 23% des ménages les plus pauvres sont des familles monoparentales dont 85% des femmes seules avec enfants.
    Source : Ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Chiffres clés édition 2017
    •  • En 2014, dans l’UE, le taux de risque de pauvreté (après transferts sociaux) est de 16,7 % pour les hommes un taux étant légèrement inférieur à celui des femmes 17,7 %.
    Source : Eurostat - Statistiques sur la répartition des revenus, Février 2016
    •  • Dans les pays du Sud, les femmes représentent 70% des personnes les plus pauvres.
    Source : UNIFEM, 2008.

     


     

    Travailleurs - Travailleuses pauvres
    •  • A l’échelle mondiale, Les femmes accomplissent 2,5 fois plus de travail non rémunéré que les hommes. À l’échelle mondiale, l’écart de rémunération entre les sexes est de 23%.
    Source : UNICEF –2017
    •  • En 2017, près de 15% des femmes sont des travailleuses familiales (c’est-à-dire, des travailleuses indépendantes qui accomplissent des tâches dans un établissement géré par un.e parent.e), ce statut ne concerne que 5,5% des hommes. L’écart entre les femmes et les hommes est beaucoup plus marqué dans les pays du Sud (19 points de pourcentage) 
    • • En 2015, l’emploi à temps partiel des femmes représentait 8,2% de l’emploi total des femmes de l’Union Européenne contre 2,6% pour les hommes.
    Source : Rapport de l’OIT : Emploi et questions sociales dans le monde, 2017

     


     

    Activité et emploi
    •  • Si le taux d’activité des femmes n’a cessé d’augmenter depuis vingt ans, il faut regarder dans le détail le type d’emploi qu’elles occupent : elles constituent 70% des travailleur.euse.s pauvres exerçant un emploi procurant un revenu inférieur à 964 € mensuels, elles représentent 82% des emplois à temps partiel et occupent 62% des emplois non qualifiés.
    Source : DREES, Dossier Solidarité et santé les familles monoparentales depuis 1990, juillet 2015, p.16
    • • En 2012, en Zus, 47% des femmes sont en situation d’inactivité contre 33% des femmes hors Zus. Alors que le taux d’inactivité chez les femmes vivant en dehors des Zus se maintient, celui des femmes vivant en Zus a augmenté de 5 points en 4 ans.
    Source : Enquêtes emploi en continu, Insee ; calculs Onzus dans « Onzus infos » de mars 2014 " L’emploi des femmes dans les zones urbaines sensibles"
     
    • • En 2018 le taux de chômage des femmes est de 8,7% contre 8,9% pour les hommes.
    Source : Enquête Insee, Le taux de chômage est stable au troisième trimestre 2018
    •  • En 2011, 61% des demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en milieu rural sont des femmes alors qu’elles représentent 50% des demandeurs d’emploi de moins de 25 ans au niveau national.
    Source : Enquêtes emploi en continu, Insee ; calculs Onzus dans « Onzus infos » de mars 2014 " L’emploi des femmes dans les zones urbaines sensibles"
    • • Au sein de l’Union Européenne (UE 28), le taux de chômage est de 8,8% pour les femmes et de 8,4 pour les hommes. Il est de 21,4% en Espagne et de 3,8% en Allemagne.
    Sources : Eurostat – Données 2016 – Observatoire des inégalités
    •  • Les taux d’emploi sont généralement plus faibles chez les femmes et les travailleurs âgés. En 2014, le taux d’emploi des hommes dans l’UE28 a atteint 70,1 %, contre 59,6 % pour les femmes.
    Source : Eurostat - Statistiques sur l’emploi, août 2015
    •  • En 2018, dans le monde, le taux d’emploi des femmes est d’environ 47%.
    Source : La Banque Mondiale, données 2018
    •  • Depuis 1980, en France, les femmes ont droit à un congé maternité de 16 semaines.
    Source : Loi n° 80 - 545 du 17 juillet 1980 portant diverses dispositions en vue d’améliorer la situation des familles nombreuses.
    • • Les hommes bénéficient d’un congé de paternité de 11 jours avec des indemnités journalières égales au gain journalier net de base. Le congé de paternité peut se cumuler avec le congé de naissance (3 jours rémunérés au salaire normal).
    Source : Vos droits - Service Public 
    •  • Depuis 1992, dans l’Union Européenne, les femmes ont droit à un congé de maternité d’une durée minimale de 14 semaines. Par exemple, en 2012, les femmes bénéficient d’un congé maternité de 14 semaines en Allemagne avec 100% du salaire ou de 34 semaines à Slovaquie mais avec 55% du salaire.
    Source : OCDE - Base de données sur la famille, 2012

     


     

    Formes de l’emploi
    •  • En 2017, 91,4% des femmes sont salariées, contre 85,5% des hommes.
    Source : Insee, Une photographie du marché du travail en 2017, Avril 2018
    •  • En 2012, en Zus, 33,4% des femmes sont à temps partiel contre 30,2% au niveau national.
    • • Au niveau national, 6,9% des hommes sont à temps partiel.
    • • Les femmes représentent 80,1% des salarié-e-s à temps partiels.
    Source : Enquête Emploi Insee 2012 in Chiffres Clés 2014 - Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes Thème 2 p.6
    •  • En 2011, le taux de chômage des femmes s’élève à 12,5% et celui des hommes à 10%.
    Source : Fonds social européen en France, 2018

     

     L’importance du travail à temps partiel varie nettement entre les hommes et les femmes :
    • • Un peu moins d’un tiers (32,2 %) des femmes de 15-64 ans occupées de l’UE-28 travaillaient à temps partiel en 2014, soit une proportion bien plus importante que pour les hommes (8,8 %).
    • • Aux Pays-Bas, plus de trois quarts des femmes actives (76,7 %) travaillaient à temps partiel en 2014, ce qui constitue le taux de loin le plus élevé parmi les États membres de l’Union européenne.
    Source : Eurostat - Statistiques sur l’emploi - août 2015

     


     

    Concentration des femmes dans certains secteurs
    •  • En 2012, 50,6% des emplois occupés par les femmes sont concentrés dans 12 des 87 familles professionnelles contre 20 familles professionnelles concentrant plus de 50% des emplois occupés par les hommes.
    Source : Enquête emploi 2012, Insee in Chiffres clés 2014, Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, thème 2, p.4.
    • • En 2016, 97,7% des aides à domicile, aides ménagères et assistantes maternelles sont des femmes.
    Source : Dares et Observatoire des inégalités
    • • En 2012, les femmes représentent 76,7% des employé.e.s, 51,2% des professions intermédiaires, 40% des cadres et professions intellectuelles supérieurs, 19% des ouvrier.e.s.
     Source : Insee, Enquête Emploi, 2012.

     


     

    Ecarts de salaire
    • • En 2017, les femmes gagnent 24% de moins que les hommes (salaire annuel moyen).
    Source : Insee, Femmes et hommes, l’égalité en question, Édition 2017

     

     En 2011, les femmes cadres gagnent :
    • • 21,8% de moins que les hommes cadres dans le secteur privé et semi public.
    • • 14,1% de moins dans la fonction publique étatique.
    • • 15,7% de moins dans la fonction publique territoriale.
    • • 21,6% de moins dans la fonction publique hospitalière.
    En 2011, les femmes employées ou ouvrières gagnent :
    • • 10,7% de moins que les hommes employés ou ouvriers dans le secteur privé ou semi-public.
    • • 16,4% de moins que les hommes dans la fonction publique étatique.
    • • 11,4% de moins dans la fonction publique territoriale.
    • • 3% de moins dans la fonction publique hospitalière.
    Source : DADS, SIASP, INSEE. Traitement Insee, Drees, DGCL, département des études et des statistiques locales et DGAFP, département des études et des statistiques in Chiffres clés 2014 - Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. Thème 3 p.2

     

    • • En 2016, dans l’Union européenne (UE28), les revenus horaires bruts des femmes sont en moyenne 16,3% inférieurs à ceux des hommes, contre 16,4% en 2012 et 17,5% en 2009 (UE27).
    • • Parmi les Etats membres, l’écart de salaire entre les femmes et les hommes varie de 27,5 points, allant d’un écart de 2,5 points d’écart en Slovénie à 30,0 points en Estonie.
    Source : Eurostat - Gender pay gap statistics - Mars 2017
    • • Dans le monde, les femmes gagnent 25% de moins que les hommes à compétence égale.
    Source : PNUD - Les chiffres de la pauvreté - 2014

     


     

    Retraites
    •  • En 2014, la pension moyenne des femmes à la retraite était inférieure de 38,8% à celle des hommes. Elle s’élevait à 1007 euros par mois pour les femmes et à 1660 euros pour les hommes.

    Source : Ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Chiffres clés édition 2014

    • • Personnes handicapées et emploi
    •  • En 2013, les femmes handicapées qui sont sans emploi sont moins nombreuses que les hommes à engager des démarches de recherche d’emploi et sont plus souvent en situation d’inactivité 55 % contre 45 % des hommes.
    • • En 2008, la proportion de personnes handicapées « au sens large » est très proche chez les femmes et les hommes (5,0 millions d’hommes et 4,9 millions de femmes) mais ces derniers bénéficient plus souvent d’une reconnaissance administrative du handicap : En 2013 1,27 million (1,4 en 2008) 1,1millions de femmes (1,1 million en 2008). Ainsi, 46% des personnes handicapées ayant une reconnaissance administrative sont des femmes (44% en 2008). 
    *Personnes bénéficiant d’une reconnaissance administrative du handicap auxquelles s’ajoutent les personnes déclarant avoir un handicap ou une perte d’autonomie ainsi que les personnes ayant des maladies chroniques ou des problèmes de santé durables.
    • • En 2008, parmi la population handicapée en emploi bénéficiant d’une reconnaissance administrative, 38% sont des femmes et 62% sont des hommes.
    Source : Défenseur des Droits, L’emploi des femmes en situation de handicap, Novembre 2016
    •  • 23,3% de femmes reconnues handicapées (reconnaissance administrative) travaillent en milieu ordinaire, contre 54,2% des hommes reconnus handicapés.
    • • 49,9% des femmes en situation de handicap accèdent à un emploi en milieu ordinaire (contre 60,1% pour la population totale en situation de handicap), contre 72,2% pour les femmes valides (80,8% pour la population totale des personnes valides).
    Source :"Femmes en situation de handicap et emploi", Practhis, Décembre 2010
    •  • La part des femmes parmi les bénéficiaires d’une reconnaissance administrative ouvrant droit à l’OETH (Obligation d’emploi des travailleurs handicapés) dans la seule fonction publique s’élève à 53% au 1er janvier 2010 mais elles sont surreprésentées dans la fonction hospitalière, où elles représentent 73% des travailleurs handicapés.
    Source :"Femmes en situation de handicap et emploi", Practhis, Décembre 2010
    •  • Dans le monde, seules 20% des femmes handicapées contre 53% des hommes handicapés ont un emploi.
    Source : OMS/Banque Mondiale, Rapport mondial sur le handicap – 2012

     


     

    Travail domestique
    •  • En 1985-1986, les femmes vivant en couple assumaient 81 % des tâches les plus contraignantes du quotidien (ménage, cuisine, vaisselle, linge, etc.). Avec le temps, la part du travail réalisé par les femmes est en légère diminution, passant de 77 % en 1998 à 72 % en 2010.
    • • En 2010, les femmes vivant en couple et ayant au moins un enfant consacrent 34 heures hebdomadaires de travail domestique contre 18 heures pour les hommes dans la même situation.
    Source : Insee et Ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Chiffres clés édition 2016

     


     

    Loisirs
    •  • En 2010, le temps consacré aux loisirs est moins important pour les femmes, qui y consacrent 3h46 par jour, que pour les hommes, qui y consacrent 4h24 par jour. La différence ne porte pas sur la télévision, la lecture ou la promenade mais sur le temps dédié aux jeux, à Internet et au sport.
    Source :"Depuis 11 ans, moins de tâches ménagères, plus d’Internet\" Insee n°1377 - novembre 2011
    •  • En 2010, 40% des femmes adhéraient au moins à une association contre 50% des hommes.
    Source : Recherches et solidarités, Les différents visages de la solidarité en France, septembre 2011
    •  • En 2015, 87% des femmes pratiquent au moins une activité physique ou sportive dans l’année contre 91% des hommes
    Source : Chiffres clés du sport, 2015
    •  • En 2013, les femmes représentent 36,9% des licencié-e-s de fédérations sportives. Elles représentent 82,5% des licencié-e-s de la fédération d’équitation et 4% des licencié-e-s dans la fédération de football ainsi que dans la fédération de rugby.
    Source : Ministère des sports, 2007 et 2013 in Chiffres clés 2014. Vers l’égalitée réelle entre les femmes et les hommes. Thème 1 p. 7
    •  • En 2016, 45% des bénéficiaires du programme « Ville vie vacances » sont des filles. 
    •  • Sans mesure pro-active*, les filles représentent 39% des bénéficiaires du programme « Ville vie vacances » (VVV) .
    *Un objectif de 50% de jeunes filles a été fixé par les pouvoirs publics dans la Convention triennale d’objectifs pour les quartiers populaires 2013-2015 signée entre le ministère délégué à la Ville et le ministère des Droits des femmes.
    Source : Site Ministère de la Ville de la jeunesse et du sport, 2016

     


     

    Image des femmes dans les médias
    •  • En 2016, 46,6% des journalistes sont des femmes.

    Source : Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels. Cartes attribuées (premières cartes et renouvellement), janvier 2017

    •  • En 2011, il y a 18% de femmes parmi les expert.e.s invité.e.s dans les émissions de télévision, de radio ou encore les principaux hebdomadaires. A la radio, le temps de parole des experts hommes est de 25 minutes contre 1 minute 35 pour les expertes femmes.
    Source : B.GRESY, M.REISER - Les expertes : bilan d’une année d’autorégulation - Commission de réflexion sur l’image des femmes dans les médias - Secrétariat d’Etat à la solidarité - 2011
    •  • Les femmes sont moins sollicitées en tant qu’expertes que les hommes. Leur présence chute de 44% à 20% lorsqu’elles sont invitées à s’exprimer en tant que porte-parole ou experte.
    Source : Projet mondial de monitorage des médias : L’étude de 2010 repose sur un échantillon de radios et télévisions dans 108 pays et sur l’Internet dans 16 pays, réalisée tous les cinq ans depuis 1995 
     

    Haut de page